Programme DPC : La gestion du risque en cabinet médical

En savoir plus - LE PATIENT DIFFICILE ET LA GESTION DES EXAMENS COMPLÉMENTAIRES

LE PATIENT DIFFICILE ET LA GESTION DES EXAMENS COMPLÉMENTAIRES 
La gestion du risque en cabinet médical, c’est assurer au mieux la sécurité du patient, non pas en supprimant les erreurs mais en les prévenant, en les détectant et en les corrigeant afin d’en neutraliser le plus vite possible les effets. Or, les pièges sont nombreux, nichés parfois dans d’infimes détails de l’organisation quotidienne d’un exercice en cabinet médical. Les situations imprévues sont nombreuses, et tout médecin peut être confronté dans sa pratique à ces risques. Il existe de nombreux types de patients difficiles, qu’ils soient inquiets, hypochondriaques, séducteurs, inobservants, violents… Ces patients sont tous une source accrue d’erreurs, notamment en raison de moins bons interrogatoires ou examens cliniques. 
 
-> Vous apporter des conseils pour suivre un patient difficile mais aussi pour mieux suivre les examens complémentaires.

Objectifs :
• Identifier le profil d’un « patient difficile ».
• Mise en place des solutions adaptées aux principaux profils de « patients difficiles » rencontrés.
• Organiser son temps de travail afin de ménager un temps de lecture des courriers et examens complémentaires prescrits.
• Planifier le suivi des résultats des examens prescrits et leur communication aux patients.
• Mise en place : - d’un système d’alerte en l’absence de retour de résultat - d’un examen complémentaire prescrit. - d’un système de relance auprès du laboratoire - d’un confrère en l’absence de réponse à un courrier - d’une demande d’examen